Loading...

Tarifs de baby-sitting 2014 : les chiffres par régions et l’impact de la réforme des rythmes scolaires

Posté le
A l’heure de la rentrée, beaucoup de parents se lancent dans la recherche d’une baby-sitter. Pour la deuxième année consécutive, Yoopies la première plateforme de baby-sitting en Europe avec 300 000 baby-sitters, nounous et assistantes maternelles publie son rapport annuel qui dévoile le salaire horaire net moyen de garde d’enfants par région en France. Si tous les départements sont concernés par une augmentation des tarifs, ce sont ceux qui ont adopté la réforme des rythmes scolaires dès 2013 qui subissent la  plus forte hausse (6,1% d’augmentation pour ces départements contre 3,5% dans les autres départements).
 
Yoopies Tarif Babysitting 2014

 

L’Ile-de-France, région la plus chère

A la rentrée 2014, l’étude de Yoopies montre que les tarifs de garde d’enfants peuvent varier de près de 12 % d’une région à l’autre. Les parents franciliens sont ceux qui déboursent le plus pour faire garder leurs enfants : le salaire horaire net moyen est estimé à 8,98 euros, alors qu’il est de 8,01 euros en Bretagne, la région la moins chère.

Ce chiffre grimpe jusqu’à 10,01 € à Louveciennes (Yvelines) et 9,85 euros à Cannes (Alpes-Maritimes). A l’inverse, à Pornic (Loire-Atlantique), les parents ne payeront « que » 7,25 euros de l’heure.

2014 marque un rattrapage des tarifs pratiqués en province par rapport à ceux proposés en région parisienne. Si l’heure de garde était sous les 8 euros dans plus de dix régions en 2013, il ne reste plus aucune région pratiquant des tarifs en dessous de ce seuil.

 

La réforme des rythmes scolaires, un impact direct sur les tarifs de garde

« Nous avons observé une augmentation de demande de garde d’enfants de l’ordre de 30% dans les villes ayant mis en place la réforme des rythmes scolaires dès 2013  » indique Benjamin Suchar, co-fondateur du site internet Yoopies. Cette augmentation de la demande de garde a un impact direct sur les tarifs pratiqués en France. Mis à part Paris, on observe une augmentation de 6,16% du tarif du baby-sitting dans les départements où la réforme des rythmes scolaires a concerné plus de 50% des élèves en 2013. Celle-ci n’est que de 3,54% pour les autres départements. « La mise en œuvre générale de cette réforme en 2014 risque d’augmenter les besoins de garde et de généraliser la hausse des tarifs de baby-sitting » conclut le fondateur de Yoopies.