Loading...

Services à la Personne et Plateformes

Posté le

Avec près de 2 millions de professionnels, le secteur des Services à la Personne est un vivier bouillonnant d’emploi. 

Les Français sont de grands consommateurs au quotidien des services aux particuliers. Depuis les cinq dernières années, la France est particulièrement en pointe sur les nouveaux usages de consommation qui sont apparus avec l’émergence des plateformes d’intermédiation. Ces dernières numérisent, simplifient et facilitent l’expérience des consommateurs.

Six plateformes d’intermédiation (Frizbiz, Helpling, Needelp, Stootie, Yoopies, YoupiJob) se sont réunies pour fonder une fédération professionnelle (la Caretech) et promouvoir le rôle des nouveaux acteurs numériques dans l’économie des services aux particuliers. Le succès en France de ces plateformes d’intermédiation est sans appel :

  • Taux de croissance de l’activité des plateformes : supérieur à 100% par an ;
  • Volume d’affaires moyen annuel des plateformes : entre 40M€ et 50M€  ;
  • Nombre d’utilisateurs (particuliers employeurs, intervenants salariés, organismes de SAP) : entre 2 et 3 millions ;
  • Moyenne d’âge des plateformes : 5 ans ;
  • Des startups françaises ou européennes à fort succès : jusqu’à 14 pays et 3 continents couverts.

Les plateformes, opportunité pour le secteur des servies à la personne

Contrairement à des sites en ligne qui opèrent une simple mise en relation (ex : Leboncoin) favorisant le travail dissimulé et le non recouvrement des cotisations, les Plateformes d’Intermédiation de Services à la Personne proposent un modèle transactionnel intégré offrant un parcours simple, rapide et sans rupture d’expérience, en adéquation avec les standards numériques en vigueur. Les plateformes de mise en relation entre particuliers-employeurs et salariés touchent un public différent de celui des agences traditionnelles plus coûteuses, public qui jusqu’à présent, n’avait d’autre solution que de  tourner vers le bouche à oreille ou les petites annonces.

Aussi, les plateformes constituent un moyen imparable pour faire respecter la législation du travail, faciliter le recours à l’emploi direct et lutter contre le travail dissimulé. Elles poursuivent les objectifs suivants :                                                                                                             

  1. Assurer la qualité et la sécurité des interventions : grâce aux avis des clients et aux vérifications faites par les plateformes (identité, diplômes, tests, mises en situation, entretiens vidéos, etc.).
  2. Permettre un meilleur respect de la réglementation et des conventions collectives applicables en informant les utilisateurs sur la législation en vigueur (envoi de modèles de contrat de travail, de notices informatives sur les grandes étapes du contrat de travail, calcul des congés payés, des soldes de tout comptes etc.), en sécurisant pour les particuliers-employeurs les transactions en ligne.
  3. Contribuer à la lutte contre le travail dissimulé et la professionnalisation du secteur : les plateformes tracent les flux financiers, déclarent les prestations effectuées aux administrations concernées, facilitent le recouvrement des prélèvements fiscaux et sociaux (même pour des interventions occasionnelles, à plus de 50% non déclarées habituellement).
  4. Démocratiser le recours aux services à la personne en informant les français sur les aides auxquels ils peuvent prétendre et en agrégeant les différentes aides nationales et départementales (type Bébédom);
  5. Proposer des facilités de paiement aux parents (mensualisation après réception des aides et subventions).
  6. Améliorer les revenus des intervenants et développer l’emploi non-délocalisable dans les territoires : les plateformes stimulent l’accès à l’emploi non-délocalisable dans les territoires avec des rémunérations plus intéressantes que précédemment.(les intervenants sont rémunérés 30% de plus en moyenne qu’avec les acteurs économiques traditionnels).
  7. Simplifier la vie et le recours aux services à la personne : aucune rupture d’expérience dans l’usage car tout se fait depuis la plateforme (mise en relation, paiement, déclaration).

Le développement de l’économie des services à la personne fait face aujourd’hui à de nombreux enjeux liés à l’existence des plateformes et à leur prise en compte par les pouvoirs publics, tant d’un point de vue législatif et réglementaire, qu’au niveau de l’impact économique et social qu’elles ont pour des millions de Français.

Yoopies.fr, première plateforme collaborative créatrice d’emploi en France

Depuis sa création en 2012, Yoopies permis la création de près de 12 600 emplois équivalent temps plein en France, ce qui fait de cette plateforme une des premières créatrices d’emplois en France ! En mettant en relation directement les familles avec des intervenants dans la garde d’enfants, le ménage, le soutien scolaire ou l’aide aux personnes âgées, Yoopies permet à un public peu qualifié fortement touché par le chômage de retrouver le chemin de l’emploi. Epargné par la robotisation, ce secteur constitue ainsi une filière phare pour diminuer le chômage de l’emploi peu qualifié en France.

Réforme des Services à la Personne, la solution oubliée des candidats pour réduire le chômage