Loading...

Réforme des Services à la Personne, la solution oubliée des candidats pour réduire le chômage

Posté le

Avec près de 2 millions de professionnels, le secteur des Services à la Personne est un vivier bouillonnant d’emploi. Pourtant, peu de candidats à la présidentielle abordent ce secteur dans leur programme alors même qu’il mériterait de nombreuses réformes. Yoopies, première plateforme collaborative de Services à la Personne en France propose des pistes de réformes et dresse un état des lieux.

Des règles administratives absurdes

Si de plus en plus de plateformes web « désintermédient » les marchés dans lesquels elles sont établies, des freins réglementaires empêchent pourtant l’émergence de telles plateformes dans les Services à la Personne pour libérer la création d’emplois.

« Contrairement à Airbnb ou Uber, dont les modèles bouleversent des acteurs traditionnels (l’industrie hôtelière ou les taxis), le seul rival d’une plateforme de services à la personne telle que Yoopies est le travail au noir » explique ainsi Benjamin Suchar, fondateur du site Yoopies.fr Selon ce dernier, le statut de particulier-employeur n’est plus adapté au marché des Services à la Personnes dont le travail au noir représente aujourd’hui près de 50% de l’activité.

Pourtant, la lourdeur administrative empêche le secteur de se développer auprès des indépendants : « Une femme de ménage auto-entrepreneur n’a aujourd’hui pas le droit de développer une activité de vente de bijoux par exemple, elle doit exercer de manière exclusive des activités de services à la personne selon la loi. Et pour garder des animaux de temps en temps, elle serait censée faire une demande à la Direction des Services Vétérinaires ! » explique Benjamin Suchar. Ainsi, si un baby-sitter peut garder des enfants de moins de trois ans en tant que particulier salarié, il n’y est pourtant pas autorisé avec le statut d’auto-entrepreneur ! Comme professionnel, il doit détenir un agrément que l’administration refuse de délivrer aux indépendants. Qui plus est, le risque de requalification en contrat de travail qui pèse sur les épaules des parents est trop important. Or, la relation de « prestation » demeure la plus adaptée aux services à la personne, car elle facilite les démarches des employeurs tout en se conformant à la législation. En réalité, elle accompagne efficacement la croissance d’un secteur pourvoyeur d’emplois.

L’économie collaborative, moyen efficace pour lutter contre le travail au noir et développer l’emploi

Plusieurs leviers pourraient dès lors être actionnés facilitant l’adoption de cette idée. Tout d’abord, il s’agirait de reconnaitre les Plateformes internet qui mettent en relation les particuliers entre eux, comme « Organisme Services à la Personne », leur donnant droit aux exonérations d’impôt du secteur. Puis de supprimer le risque de requalification en contrat de travail lors de la relation de prestation de services entre particuliers. Accorder des agréments (garde d’enfants de moins de 3 ans, aides aux personnes dépendantes) aux auto-entrepreneurs ou en supprimer certains (garde d’animaux) s’avère également nécessaire. En outre, la condition d’exclusivité devrait être supprimée, elle empêche aujourd’hui une personne d’occuper un emploi complémentaire dans un autre secteur lorsqu’elle intervient dans les Services à la Personne !

Cette adaptation à l’économie collaborative contribuera à pérenniser les activités relevant des services à la personne et à développer leur recours dans un cadre légal. Avantage supplémentaire et non négligeable, une telle harmonisation avec la nouvelle donne distribuée par l’ubérisation de l’économie rapportera une manne financière à l’Etat. Celui-ci récupérera les charges d’une activité qui, jusqu’à présent, se pratiquait au sein de marchés parallèles.  Des mesures peu couteuses en somme dont les candidats pourraient s’inspirer !

Yoopies.fr, première plateforme collaborative créatrice d’emploi en France

Depuis sa création en 2012, Yoopies permis la création de près de 12 600 emplois équivalent temps plein en France, ce qui fait de cette plateforme une des premières créatrices d’emplois en France ! En mettant en relation directement les familles avec des intervenants dans la garde d’enfants, le ménage, le soutien scolaire ou l’aide aux personnes âgées, Yoopies permet à un public peu qualifié fortement touché par le chômage de retrouver le chemin de l’emploi. Epargné par la robotisation, ce secteur constitue ainsi une filière phare pour diminuer le chômage de l’emploi peu qualifié en France.

Réforme des Services à la Personne, la solution oubliée des candidats pour réduire le chômage