Loading...

Coronavirus Covid-19 : quel impact sur mon activité d'assistante maternelle ?

Mise à jour : 30 mars 2020


Afin de faire face à la crise Covid-19, le dispositif de confinement décrété sur l’ensemble du territoire depuis le 17 mars a été prolongé jusqu'à mi-avril.


Vous trouverez ci-dessous les dernières actualités concernant les assistantes maternelles.

 

Puis-je toujours accueillir des enfants à mon domicile ? 


Si vos employeurs et les membres de leur famille ne présentent pas les symptômes du Coronavirus Covid-19 et ne sont pas rentrés en contact avec une personne porteur du virus, vous pouvez toujours accueillir leurs enfants à votre domicile. 


Pour que vos employeurs puissent déposer leur enfant à votre domicile, ils doivent remplir une attestation de déplacement et cocher la case n°4.


Attention ! Il faut impérativement télécharger et imprimer le document ou le reproduire sur papier libre. L’attestation sur smartphone n’est pas valable. 


Le gouvernement a récemment annoncé que les assistantes maternelles peuvent désormais accueillir six enfants et non plus seulement quatre. Nous vous invitons à contacter directement votre PMI afin d’obtenir de plus amples informations. 


Mon employeur peut-il cesser de me confier son enfant ?


Votre employeur peut cesser de vous confier son enfant, mais il devra quand même vous rémunérer, et ce peu importe le motif exposé (impossibilité de télétravailler, fermeture de l’école de votre enfant, exposition au Coronavirus Covid-19, etc.).


Puis-je de mon côté refuser d’accueillir l’enfant à mon domicile ? 

Deux cas de figure : 


1. Vous pouvez exercer votre droit de retrait et décider de ne pas accueillir l’enfant à votre domicile si vous avez un motif raisonnable de penser que votre situation de travail “présente un danger grave et imminent” pour votre santé, c’est à dire si :


  • Votre employeur ou son enfant présente les symptômes du Coronavirus Covid-19 ou a été en contact avec un individu présentant les symptômes du Coronavirus Covid-19 ou revient d’une région géographique particulièrement touchée par le virus ; 
  • Vous êtes une personne fragile (problèmes respiratoires, cardiaques, etc…)  susceptible de contracter le virus. 

 

Dans ce cas, votre employeur sera tenu de vous rémunérer et vous pourrez éventuellement bénéficier du chômage partiel. 


2. En dehors de ces cas considérés comme des motifs “légitimes”, vous ne serez pas rémunéré(e) par votre employeur, mais vous pourrez éventuellement bénéficier des mesures de chômage partiel. 


Puis-je demander à mon employeur de me placer en “activité partielle/chômage partiel” ? 

 

Le gouvernement a annoncé la mise en place d’un mécanisme spécifique de chômage partiel pour les assistantes maternelles.

Vous trouverez toutes les réponses sur ce sujet dans cet article.


Le saviez-vous ?

Yoopies s’occupe pour votre employeur de la demande de chômage partiel mais aussi de toutes ses déclarations et du prélèvement à la source !

Dans quels cas puis-je obtenir un arrêt de travail ? 


Vous pouvez demander un arrêt de travail dans deux cas particuliers. 


1. L’école de votre enfant a fermé et vous êtes obligé(e) de rester chez vous pour garder votre enfant, sans possibilité de télétravailler (car votre activité professionnelle ne le permet pas)

 

Dans ce cas, vous pouvez demander à votre employeur de faire les démarches via le service declare.ameli.fr afin qu’il vous délivre un arrêt de travail. 

L’arrêt peut être délivré pour une durée de 1 à 21 jours (renouvelable). 

Les indemnités journalières seront délivrées sans délai de carence. 


2. Vous présentez les symptômes du Coronavirus Covid-19, vous avez été en contact avec un individu porteur du virus ou revenez d’une région géographique particulièrement touchée par le virus

 

Vous pouvez demander un arrêt de travail via le site declare.ameli.fr pour une durée ne pouvant excéder 21 jours. Les indemnités journalières seront délivrées sans délai de carence.


Attention : ces informations ne constituent pas un conseil juridique et ne font que reprendre les informations officielles publiées par les autorités compétentes. N’hésitez par à vous rendre sur les sites officiels accessibles en ligne.